mesure d'audience

Installez la police Typewriter
voir les Machines à ne rien faire
Les Machines* du Docteur Prout :
[ * : à ne rien faire ]
Le moteur qui va animer la conception d'une nouvelle machine est un objet, déjà porteur de sens (industriel, artisanal, émotionnel, naturel) qui va générer des idées, des envies...

De son détournement va naître toute une structure faite de lignes, de courbes, de mécanismes, de physique, de poésie, d'imagination qui s'offre au regard du public par son mouvement où rien n'est caché.

Sans machines outils, la mise en forme des matériaux (métal, bois, cuivre, verre) est manuelle. Chaque problème soulevé par une contrainte technique liée à l'assemblage de deux matériaux, au désir de mobilité, trouve sa solution esthétique et harmonieuse dans le laboratoire que devient chaque nouvelle machine.

Ces créations sont en opposition à la modernité, leur aspect est brut et filiforme, les matières ne sont ni peintes ni traitées, les mouvements sont fluides, l'entraînement manuel ou électrique.

La fonctionnalité dérisoire de la machine ouvre à la dimension philosophique et onirique. La machine à ne rien faire vous laisse libre de rêver.
Il reste tout à faire pour celui qui va l'aborder.

Un monde imaginaire est recréé par l'artiste où le spectateur regarde alors le temps, oubliant le temps qui passe.
Un pied de nez au monde moderne.